rassemblement-personne_rouage_ThinkstockPhotos-473888580Retraite de base, retraite complémentaire ; salarié, non-salarié ou fonctionnaire… Avec plus d’une trentaine de régimes de retraite différents, le paysage de la retraite en France est diversifié et peu paraître parfois complexe.
Comment fonctionne la retraite dans notre cher hexagone ?

Le système de retraite français d’aujourd’hui, s’est mis en place progressivement depuis 1945, année de création du régime général, pour l’ensemble des salariés du privé.

À la constitution de ce système de retraite, une idée prévaut, celle de la solidarité. En effet, Le système de retraite français fonctionne selon le principe de la répartition, c’est-à-dire que toutes les cotisations sont immédiatement utilisées pour payer les pensions de nos retraités. Ainsi, il y a un effet de solidarité entre les générations.

La retraite est également obligatoire tant pour la retraite de base que pour la retraite complémentaire. Cette dernière est apparue en 1947 pour pallier l’insuffisance des pensions servies du régime général. Et c’est en 1972 que le régime complémentaire des salariés du régime général, géré par l’Arrco et l’Agirc, devient obligatoire.

Dans la grande diversité des régimes de retraite, comment s’y retrouver ?

Il y a en premier lieu le régime général qui est géré par la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) pour la partie dite de base. Côté complémentaire, on y associe l’Arrco, pour tous les salariés ; l’Agirc, pour les cadres et l’Ircantec pour les salariés non-titulaires du public.

Le régime général couvre près des ¾ des actifs dont les salariés de l’agriculture affiliés, quant à eux, à la MSA (Mutualité sociale agricole).

La MSA gère également des exploitants agricoles pour la partie des non-salariés. Elle gère les retraites de base et complémentaire du régime agricole. Le RSI (Régime social des indépendants) est dans le même cas de figure pour les artisans, commerçants et industriels.

La fonction publique dispose de son propre régime et couvre l’ensemble des agents de l’État, des collectivités locales et des hôpitaux avec la CNRACL (Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales).

Enfin, ajoutons à ceci les régimes spéciaux couvrant certaines catégories particulières de salariés du secteur public ou parapublic, par exemple : les salariés de la SNCF, les clercs et employés de notaire, les médecins, les ouvriers de l’État, les experts comptables…).

Le salon « Préparer et Bien vivre sa retraite » sera l’occasion unique de rencontrer au même endroit et au même moment de nombreuses caisses de retraite. Que vous soyez salariés dans une entreprise du tertiaire, commerçant, employé municipal, agriculteur ou encore cadre dans un grand groupe venez les vendredi 11 et samedi 12 décembre rencontrer votre caisse de retraite et posez vos questions à nos conseillers.

Catégories : Salon Retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *